Retour au futur/"Back to the future!..."

Publié le

deux.jpg
David et/and Tamar

Par chance ou par hasard, ce fut ma destinée d'épouser Isaac, un israélien. Je le suivis en Israël et nous y avons fondé une famille.
D'une part, parce que je suis « mystique » et aussi, en réaction au choix de mes parents de me donner une éducation laïque, et d'autre part, parce que mon ex-mari vient d'une famille religieuse et pratiquante, j'ai décidé d'éduquer mes enfants dans la religion.
Cela me soulageait et me rendait heureuse de penser que mes enfants étudieraient à l'école, l'histoire de leurs ancêtres "Abraham, Isaac et Jacob..." Et qu'ils pourraient s'y identifier.
Ils connaitraient leur histoire, leurs racines et seraient comme tous les autres enfants.
Je pensais leur éviter ainsi les peines et les souffrances que j'avais connues en tant que petite fille juive.
Je pensais aussi qu'ils seraient pour moi, le lien avec mes grands-parents qui étaient très pieux et pratiquants, surtout mon grand-père maternel.
Mais je me trompais. Personne ne peut éviter les peines à ses enfants.
Il existe toujours d'autres formes de peines et de souffrances, d'autres problèmes d'identification...
« Ashkénazes/Séfarades », « Israéliens/Palestiniens », « Religieux/Laïques »...
Personne ne peut "arranger" le passé ...
Chacun a sa propre histoire et vit sa propre peine.
Etre religieux ou vivre dans son propre pays, ne résout pas tous les problèmes.
Chacun décide de sa vie et fait du mieux qu'il peut.
Ainsi en est-il ... « Aide-toi et D-ieu t'aidera »!...

By chance or by accident, it was my fate to marry Isaac, an Israeli, I came to Israel and found a family.
Partly because I am basically a mystic and my parents chose to give me a secular education, and partly because my ex-husband is from a religious family, I decided to bring up our own children in a religious environment.
I was relieved and happy to think that when Tamar and David would learn at school about their ancestors "Abraham, Isaac, Jacob"... they will be able to relate to them.
That they would know about their roots and be like all the other children.
I thought I would keep them from the pain I suffered as a little Jewish girl .
I thought they would be for me, the link between me and my grandparents. They were religious people, specialy my grandfather on my mother's side.
But I was mistaken. One cannot always keep pain from his children.
There is always another kind of pain, another identification problem ... "Ashkenazi/Sefardi","Israelies/Palestinians","Religious/Seculars"...
No one can make up for past ...
Each one has his own story and has to go through his own suffering.
Religion or being in one's own country doesn't resolve all the problems.
So each one has to choose his life and to help himself and then God will help him!...

Publié dans Autobiographie

Commenter cet article

sophie 07/04/2009 18:03

Ton autobiographie m'a boulversée.. mais il faut raconter pour que personne n'oublie les souffrance du peuple juif.. je serai ravie de faire partie de tes amies..Merci d'avoir ouvert ton coeur pour que tout le monde puisse le lire.. merci merci. Sophie

hursette 15/10/2008 16:28

eh triste histoire du peuple juif même en Suisse les gens sont antisémites ils sont ls tête de turc lorsque quelque chose arrive de mauvais c'est leur faute.... déjà au Moyen Age on les accusaient de faire venir la Peste(maladie inguérissable) les temps n'ont pas changé depuis les pogroms ... triste....

Mo 10/10/2008 16:21

C'est avec beaucoup d'émotion que je viens de lire cette partie de ton blog.
Amicalement.
mo

Réjane 07/06/2008 21:23

Bonsoir,
Je viens de lire ton autobiographie , c'est une vraie tranche de vie
Je suis d'accord : chacun fait ce qu'il veut mais surtout ce qu'il peut du mieux possible
Tu es née à Soisson pas si loin de chez moi , je suis des Ardennes à 50 kms de Sedan
Tu habite donc Israel , quel voyage pour mon petit mot!!!!!!!!!!!!!!!
Je te souhaite une bonne soirée et je repasse te voir
Amitié
Réjane

Rolande 07/06/2008 23:43


Merci de ta visite sur mon blog et de tes coms'.
J'avais remarqué en allant sur ton blog que nous étions toutes les 2 de l'Aisne.
A bientôt... sur ton blog ou sur le mien ;0))