Un regard sur le passé/A look back to the past...

Publié le

auschwitz2.jpgPendant longtemps, j'ai cru que mes parents ne pouvaient me parler de leur passé en raison de la peine que cela leur causait.
Bien que comprenant leurs raisons, je leur en voulais de m'empêcher ainsi de connaître mes racines.
Ce fut seulement quand mon fils David fit un voyage scolaire en Pologne, que je commençais à réaliser que c'était moi qui étais incapable d'entendre leur histoire.
Trop de souffrances, je ne pouvais leur faire revivre l'horreur, l'indicible.
Même s'ils étaient prêts à me le raconter, moi je n'étais pas encore prête à l'écouter,
Croulant sous le flot de questions de mon fils David, je décidais de me rendre chez une cousine de mon père qui habite à Haïfa en Israël. Je pensais qu'il me serait plus facile d'entendre leur histoire de la bouche de quelqu'un de moins proche de moi. Mais il fallut que je lutte contre moi-même pour ne pas me mettre les doigts dans les oreilles et la supplier de ne pas m'en dire plus....
C'est alors qu'elle m'offrit le livre du souvenir « Laskarzew-Sobolow ».

plaque.jpg
For a long time I though my parents couldn't tell me about their past because of the pain it caused them.
Although I understood their reasons, Icouldn't avoid being cross with them for not allowing me to come close to my roots.
It was when my son David went to Poland with his school, that I started to realize I was the one unable to listen to my parents'story.
Too much pain. I couldn't let them go back to the unspeakable, the unbearable.
Even If they were prepared to tell me, I wasn't ready to listen yet.
Collapsing under the huge amount of David's questions, I decided to pay a visit to my father's cousin living in Haifa. I thought it would be easier for me to know the past from somebody less close to me than my own parents. But I had to fight against myself not to put my fingers into my ears and beg for no more!...
It was then, she gave me the book "Laskarzew-Sobolew", "the book of the souvenir" ...
pologne.JPG

Publié dans Autobiographie

Commenter cet article